SOciété Française des HYgiénistes du Travail
Affiliée à l'IOHA (International Occupationnal Hygiene Association)

Risque électromagnétique: outil d'évaluation

L’INRS met en ligne Oseray, un outil d’aide à l’évaluation du risque électromagnétique sous format Excel. Oseray a pour objectif de permettre aux entreprises d’estimer avec très peu de connaissances si leurs salariés sont exposés à un risque lié aux champs électromagnétiques ou non. Cet outil aide les employeurs à répondre au décret relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux champs électromagnétiques entré en vigueur le 1er janvier 2017. Ce décret définit des valeurs limites d’exposition et des valeurs déclenchant l’action.
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=outil61

TPE et évaluations des risques

OiRA (Online interactive Risk Assessment) vise à mettre à disposition des TPE des outils d’aide à l’évaluation des risques sectoriels et gratuits. A ce jour, 16 pays européens sont engagés et ont déjà développé plus de 120 applications OiRA.
En France, c’est l’INRS qui est le partenaire de l’EU-OSHA pour son déploiement.
Outils OiRA disponibles à ce jour
• OiRA transport routier, destiné aux entreprises effectuant du transport routier de marchandises conditionnées : contenus issus de la brochure INRS « Transport routier de marchandises, guide pour l’évaluation des risques » (ED 6095)
• OiRA restauration, destiné aux restaurants traditionnels : contenus issus de la brochure INRS « La restauration traditionnelle, prévention des risques professionnels » (ED 880)
• OIRA garages, destiné aux garages automobiles et poids lourds.
• OIRA destiné au commerce de détail non alimentaire.
https://client.oiraproject.eu/fr/@@login?came_from=https%3A%2F%2Fclient.oiraproject.eu%2Ffr%3Fset_language%3Dfr@@login?came_from=https%3A%2F%2Fclient.oiraproject.eu%2Ffr%3Fset_language%3Dfr

Amiante : Obligation de repérage de l’amiante avant travaux, nouveau décret

La Loi Travail du 8 août 2016 a introduit dans le Code du travail un nouvel article L. 4412-2 instaurant une obligation explicite de rechercher la présence d’amiante préalablement à toute intervention sur des matériaux, des équipements, des matériels ou des articles susceptibles d’exposer des travailleurs à l’amiante. Les conditions et modalités de ce repérage avant travaux de l'amiante sont fixées par un décret du 9 mai 2017, qui sera complété par des arrêtés spécifiques à chaque secteur.

Ce décret, qui doit entrer en vigueur au plus tard le 1er octobre 2018, définit les domaines d’activité pour lesquels ce repérage de l’amiante est obligatoire :
• Les immeubles bâtis
• Les autres immeubles tels que terrains, ouvrages de génie civil et infrastructures de transport
• Les matériels roulants ferroviaires et autres matériels roulants de transports
• Les navires, bateaux et autres engins flottants
• Les aéronefs
• Les installations, structures ou équipements concourant à la réalisation ou la mise en œuvre d’une activité.
Pour chacun de ces domaines, des arrêtés spécifiques viendront compléter les modalités de réalisation du repérage et préciser les compétences des opérateurs. Des normes indiqueront les critères techniques.
Selon les situations, ce repérage pourra être réalisé avant ou pendant la phase de travaux, au fur et à mesure que de nouvelles zones deviennent accessibles.
Le décret prévoit par ailleurs des situations dans lesquelles le donneur d’ordre est exempté de repérage, par exemple s’il y a un risque d’effondrement suite à un sinistre.

Fumées de soudage

L'INRS a publié un nouveau document, l'ED 4446 pour utiliser en sécurité des électrodes de soudage au tungstène thorié
Ces électrodes sont employées pour certaines méthodes de soudage et de coupage. Les fumées ou les poussières émises lors des phases d’affûtage ou de soudage présentent des risques pour les opérateurs s’ils les ingèrent ou les inhalent. Cette fiche présente les principales obligations réglementaires, les mesures de prévention et bonnes pratiques à mettre en œuvre.