SOciété Française des HYgiénistes du Travail
Affiliée à l'IOHA (International Occupationnal Hygiene Association)
Connexion

VLEP poussières

Suite à la décision du Conseil d’Etat, la Direction générale du travail (DGT) envisage de modifier l'article R4222-10 du code du travail et d'abaisser, dans les locaux à pollution spécifique, les concentrations moyennes en poussières totales et alvéolaires de l'atmosphère inhalée par un travailleur, évaluées sur une période de huit heures respectivement 10 à 4 et de 5 à 0,9 mg/m3 d'air sur la base d’un avis de l’ANSES du 19 nov 19.

Compte tenu de la condition prévue par l’article R4412-154 du code du travail, cette baisse aurait également un effet sur la concentration maximale admise de la silice cristalline alvéolaire en présence de poussières alvéolaires non silicogènes.

 

Plus d'informations ici