SOciété Française des HYgiénistes du Travail
Affiliée à l'IOHA (International Occupationnal Hygiene Association)
Connexion

Lombalgie

Les lombalgies sont des douleurs siégeant en bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Ces douleurs s’expriment de différentes façons : lourdeur, raideur, douleur aigüe, blocage (lumbago), sensation de brûlures ou de fourmillements. Elles peuvent descendre sur les fesses, l’arrière des cuisses et jusque derrière les genoux. Les lombalgies peuvent ne survenir qu’une seule fois, ou se répéter, ou encore se manifester de façon continue.
Dans la grande majorité des cas, ces symptômes durent de quelques jours à un mois.

 lombalgie 2012 131 018Leur prévalence élevée (60 à 70 % des salariés). Cela s'explique par l’existence de facteurs de risque multiples liés au travail et à la vie de tous les jours : manutentions manuelles, vibrations du corps entier, travail physique dur, postures contraignantes et chutes, associés à des facteurs de risques psychosociaux.

Les facteurs de risques professionnels existent dans de nombreux métiers. Ils sont à l'origine d'arrêts pour maladie ou accidents de longues durées, de difficultés de retour au travail et expliquent en partie l'augmentation des coûts liés aux lombalgies. Un accident du travail sur cinq provoque une lombalgie.

Pour leur prise en charge, tous les consensus de soins actuels préconisent, après avoir écarté les rares pathologies sous-jacentes, le maintien d’une activité physique adaptée garante d’une meilleure guérison du lombalgique.

Pour les prévenir, c’est une démarche de prévention intégrée, qui comporte à la fois la réduction des facteurs de risque et des possibilités d'adaptations de postes pour les lombalgiques, qui doit être mise en place. Ceci afin d’améliorer les conditions de travail et de limiter le risque de passage à la chronicité qui est source de handicap.

La prévention des lombalgies doit donc concerner :

  • le salarié qui doit être informé des risques, des moyens de les réduire et qui doit bénéficier de conditions favorables lui permettant de mettre en pratique ces savoirs dans sa situation de travail ;
  • les acteurs de prévention qui dans l'entreprise doivent mettre en garde, évaluer, convaincre et engager des actions de prévention ;
  • l'entreprise qui doit prévenir et réduire ses risques et permettre au salarié lombalgique un retour au travail adapté.
  • les professionnels de santé, médecine de ville et service de santé au travail, qui doivent prendre en charge médicalement le salarié lombalgique et accompagner son retour au travail.

Source : INRS