Sofhyt

56ème congrès SELF : Vulnérabilité et risques émergents

6 au 8 juillet 2022.  Genève

Informations et incription depuis leur site internet 

La SELF propose d’aborder la thématique « Vulnérabilités et risques émergents : penser et agir ensemble pour transformer durablement » au travers des trois axes suivants :

  • Situations de vulnérabilités au travail et gestion des risques professionnels : à quelles échelles intervenir, et comment ? Aux risques professionnels connus (pénibilité, RPS, TMS, risques toxicologiques) s’ajoutent de nouvelles conditions socio-économiques (uberisation du travail, nouvelles formes de coopération et numérisation, supply chain, formes d’emplois précaires et atypiques, etc.) qui aggravent les situations d’exposition et en font émerger de nouvelles. Cela suppose des changements d’échelles. Dans une perspective holistique, appréhender ces situations de vulnérabilités et ces risques requiert de convoquer de nombreux acteurs, issus d’univers différents : instances internationales, gouvernements nationaux, autorités régionales et locales, directions d’entreprises, cadres intermédiaires, personnel de terrain, communautés, citoyens, etc. A quelles conditions l’approche ergonomique permet-elle l’articulation de ces différents niveaux ? Dans quelle mesure les modalités d’intervention de l’ergonome diffèrent-elles et s’agencent-elles, d’une strate à l’autre ? Comment intervenir dans des contextes contrastés et avec des acteurs provenant de différentes cultures ?
  • Situations de vulnérabilité, fiabilité et sécurité des systèmes complexes : quels développements ? Transport, production d’énergie, hôpital, industries de process, armée, … : nombre d’ergonomes sont actifs dans des organisations complexes, présentant des risques élevés et ouvrant sur des formes de vulnérabilité particulières. Au travers de cet axe, nous souhaitons faire le point sur les développements théoriques et pratiques dans ces domaines. Quelles expériences ont été réalisées dans les dernières années ? Quelles nouvelles dimensions sont à prendre en compte ? Comment les modèles ont-ils évolué ? En quoi les ergonomes peuvent-ils contribuer à la résilience et au renouvellement de ces systèmes ?
  • Situations de vulnérabilité numérique, sociale, économique, démocratique, écologique : comment agir ensemble et durablement ? Le XXIème siècle est une période de grands changements avec ses avancées importantes (technologies, santé, etc.) et ses défis majeurs (changements climatiques, pandémies, précarité sociale et économique, etc.). Ces derniers concernent l’activité humaine et, en ce sens, l’ergonomie et les ergonomes, qui sortent alors des champs traditionnels de la discipline. Cette évolution conduit à travailler sur des problématiques de recherche et d’intervention nouvelles et à mettre à l’épreuve les concepts et méthodes de notre discipline. De quels concepts et modèles d’intervention dispose-t-on pour appréhender ces nouvelles formes de vulnérabilité, et ces risques émergents ? Quelles interfaces et cadres communs développer avec les autres disciplines ? Comment inscrire ces interventions dans la durabilité ?